Les étapes à suivre pour changer le syndic de copropriété

Tous les occupants d’un même bâtiment doivent élire un syndic pour mieux administrer le bien immobilier. Il constitue le représentant légal qui assure la gestion d’un immeuble notamment pour les démarches administratives. Son mandat reste cependant assez court et il arrive qu’on envisage de changer prématurément le syndic.

Les motifs du changement du syndic

Le contrat du syndic qui est fixé par l’assemblée générale doit être limité par une échéance. Quand vient ce jour, sa mission se termine automatiquement au terme convenu. Il est possible que le changement du syndic se fasse prématurément du fait d’une faute grave. Quoi qu’il en soit, c’est seulement le vote des copropriétaires réunis en assemblée générale qui valide sa déchéance. Quand celle-ci est prononcée, il faut procéder à une mise en concurrence des syndics présents sur le marché. Cette démarche se fait tous les trois ans et est obligatoire. Cette procédure reste valable si le syndic démissionne. Dans ce cas, il doit convoquer l’assemblée générale afin de lui présenter sa démission et qu’elle en prenne acte. Pour un renoncement sans préavis, l’assemblée elle-même peut lui demander des dommages et intérêts en retour. Mis à part de sa démission, il est possible de changer un syndic au cas où la majorité des voix des copropriétaires exige sa révocation. Il doit à cette occasion expliquer sa situation. Pour rechercher un nouveau syndic, il suffit de consulter les sites appropriés.

Les démarches à suivre pour changer le syndic

Face à cette situation, c’est à l’assemblée générale qu’incombe la responsabilité du vote du nouveau syndic. La mise en place de ce dernier ne peut être faite que sur une décision collective prise lors d’une assemblée générale. De toute manière, il ne doit pas cesser ses rôles sans qu’il y ait un remplaçant. Dans le cas contraire, une requête doit être exposée devant le tribunal afin de désigner un administrateur provisoire. À titre administratif, l’ancien syndic doit transmettre les documents et archives de l’immeuble à son successeur dans un délai d’un mois, en tenant compte de la date de fin de ses rôles. Pour ne pas interrompre ses fonctions, il est urgent de trouver le professionnel à un prix défiant toute concurrence.